Sesshin, Toucher l’esprit

Sesshin signifie «toucher l’esprit» et se réfère à un ou plusieurs jours durant lesquels nous nous concentrons sur la pratique intensive de la méditation Zen, le samu, la nourriture dans les oriokis et les enseignements de l’enseignant

Loin de nos soucis habituels et du bruit du monde social, nous nous concentrons sur la pratique du zazen (4 séances par jour), sur le samu nécessaire à la vie ensemble (cuisine, ménage, jardin, etc.), sur les enseignements et à la pause. C’est le moment idéal pour devenir intime avec soi-même, retrouver la solitude paisible au milieu d’une sérénité tranquille.

Zazen

Pendant la sesshin, les périodes de méditation dans le dojo (zazen) sont plus fréquentes et plus longues, permettant une plus grande intériorisation par la posture et le silence partagé.

Oryokis

Dans ces retraites de méditation, les repas sont préparés dans des bols appelés «oryokis», ce qui pourrait être traduit par «recevoir juste assez»; une façon de manger méditative et consciente

Samu

Samu est un travail corporel. Plus que toute activité physique, elle est considérée comme une manière consciente et concentrée d’effectuer l’entretien du temple, la cuisine, le nettoyage, avec un esprit d’abandon total au moment présent.

Les sons…

Pendant la sesshin, le passage d’une activité à une autre, ainsi que la prise de conscience avec le passage du temps en général, se fait par le biais des sons; mopan: bois; la cloche, le bonssho, le unban ou le metal …

La vie au temple

Le temple est un lieu privilégié pour pratiquer en harmonie avec les autres la Voie du Bouddha dans la tradition Zen Soto. La sangha se réunit régulièrement autour du maître lors de sesshins mensuels, lors de la traditionnelle retraite d’été début juillet, ou certains jours particulièrement consacrés à la couture du kesa ou à l’entretien et à l’amélioration du lieu.

IMPORTANT: pour participer aux activités, il est nécessaire d’appartenir à l’Association du temple zen de Morejona (AMTZ).

L’enseignement

Pendant la sesshin, l’enseignement (direct) de l’enseignant joue un rôle important sous la forme de Teisho: enseignement oral formel; Kusen: enseignement pendant le zazen ou le Mondo: une session de questions au professeur par ses disciples. En plus des enseignements oraux, les pratiquants reçoivent une éducation subtile mais profonde de la sangha (la communauté des pratiquants) dans toutes les activités du temple: dans les cérémonies, les repas, le samu, la couture, le vivre ensemble …

Meilleurs retraites à Seikyuji

Chaque année, début juillet, pendant neuf jours, la traditionnelle retraite d’été a lieu à Seikyuji. Pendant les six premiers jours, en plus du zazen, nous avons des moments calmes pour être ensemble, divers enseignements et samu (travail pour la communauté). La retraite se termine par trois jours de sesshin. La tradition des retraites d’été (Ango: rester calme) remonte à l’époque du Bouddha où, pendant la saison de la mousson, tous les disciples se réunissaient pour pratiquer ensemble loin du bruit de la société. Cette tradition s’est perpétuée en Chine, au Japon et pendant cinquante ans en Europe. (Ouest) Les personnes qui commencent à peine à pratiquer le Zen sont les bienvenues lors de cette retraite: un moine ou une nonne expérimenté sera à leur disposition pour faciliter leurs premiers pas dans la pratique.

La sesshin Rohatsu est célébrée à Seikyuji, comme dans tous les temples zen, pendant la semaine précédant le 8 décembre, jour de la célébration de l’éveil du Bouddha Shakyamuni. Pendant sept jours de retraite intensive et silencieuse, les séances de zazen occupent la plupart du temps. Cette longue sesshin se termine par une cérémonie honorant le réveil du Bouddha.

Autre rendez-vous traditionnel à Seikyuji: la Semaine Fuse qui coïncide chronologiquement avec la Semaine Sainte. Pendant ces jours, zazen le matin et au coucher du soleil encadrent le samu spécialement organisé pour la construction, l’entretien et l’amélioration du temple. Fuse signifie cadeau gratuit. La semaine Fuse nous donne l’occasion d’offrir généreusement et joyeusement notre énergie et nos compétences au temple pour améliorer les conditions de vie de la sangha.

Pendant quelques jours au mois d’octobre ou de novembre, les olives sont récoltées sur les 300 arbres de notre oliveraie. Toute la production est immédiatement acheminée vers le moulin biologique de la région avant d’être mise en bouteille dans le temple. Cette huile couvre la consommation du temple. Un samu (travail du corps) dans la nature et imprégné de la pratique du Zen.

Le kesa est le manteau que porte le moine pour la pratique du zazen et pour les cérémonies. C’est le symbole de la transmission du maître au disciple. Le temple organise des journées de couture ou des week-ends pour le kesa et le rakusu (petit kesa).

Comment participer?

Chaque sesshin ou activité dans le temple est annoncée dans le calendrier des activités sur notre site internet, ainsi que nos canaux de diffusion tels que les réseaux sociaux, la newsletter … etc.

De quoi avez-vous besoin?

Un zafu (coussin de méditation), une couverture sombre ou un zafutón à mettre sous le zafu, des vêtements larges, confortables et sombres (sans impressions ni dessins publicitaires) pour le dojo, bol, couverts et serviettes, draps osaco (vous pouvez utiliser les draps du temple pour 5 €), lampe de poche, serviette et fournitures pour l’hygiène personnelle.